En 1643, la peste menaçait la ville, les échevins fussent vœux à leur protectrice « la Vierge Marie », dans l’espoir de la sauver. Ils lui promettaient l’offrande annuelle, comme expression de leur foi et de leur dévotion. Le 8 décembre devient un pèlerinage pour renouveler les vœux des échevins,  et l’archevêque bénit la ville depuis la colline de Fourvière à cette occasion. A 18h, les premières fenêtres s’allument pour voir la ville à son tour s’illuminer. Aujourd’hui, plus de 8 millions de Lumignons sont vendus sur l’ensemble du territoire, et près de 4 millions de visiteurs venus de France et de l’étranger sont attendus du 6 au 9 décembre 2012. La Fête des Lumières ébloui petits et grands.

Pour cette année encore, la Fête des Lumières accueillera la meilleure de la création lumière. Durant 4 nuits fantastiques et féériques, des experts en éclairages, en plastiques, en architectures ainsi que des designers, tous venant des quatre coins du monde s’y installent et mettent tout en œuvre pour faire de cette ville un théâtre géant à ciel ouvert. Tout doit être exploité à fond et de mieux en mieux chaque année pour offrir des spectacles inédits dans cette ville architecturale : ses fleuves, ses 3 collines,… En effet, les différents sites touristiques seront mis en valeur, ainsi que les monuments. D’ailleurs, depuis la colline de Fourvière s’offre une vue magnifique de ce décor époustouflant. Pour cette 14ème édition, les œuvres racontent l’histoire. Les usages et les représentations de la lumière jouent avec ses formes et la subliment. Plus de 70 spectacles et objets lumières sont actuellement en préparation pour la réalisation de scénographies tour à tour intimistes, grandioses et interactives.

La Fête des Lumières demeure la fête lyonnaise la plus populaire et elle clôt l’année en beauté tout en annonçant Noël.